Il est temps enfin pour une révolution copernicienne en matière de libertés privées ! Voici le projet de loi 3  en 1 en arabe, et en français). Qui pour le défendre dans les médias et le proposer au parlement ?

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

jeudi 26 juillet 2018

Fair-pray, islam policé 8


Une mise à nu du machiavélisme de Rached Ghannouchi








Avez-vous entendu parler de « Conquêtes Tunisiennes. Postmodernité islamique », livre paru en janvier à Tunis ? Assurément non. Car il est un black-out total en Tunisie autour de ce livre qui met à nu le machiavélisme de Rached Ghannouchi.
À noter que le terme est ici utilisé en son sens neutre de talent politique antique, usant de la ruse du renard et de la force du lion, ce que j'estime incongru, appelant à une poléthique, une pratique politique éthique conforme aux exigences de la postmodernité.
Boycott d'un livre
La plupart des médias tunisiens supposés professionnels auxquels le livre a été présenté ont préféré l’ignorer. À part Kapitalis, Réalités et la Télévision Nationale, on a déféré au souhait, direct ou indirect, du gourou islamiste de ne pas faire écho à un livre où il s’est retrouvé nu comme un ver, sans feuille de vigne.  
Pourtant, le livre comme son éditeur sont sérieux et respectueux de la déontologie éditoriale; aussi est-il injustifié que l'on décrète une censure qui est forcément à l'honneur de la vérité que l'ouvrage sert et que l’on veut faire taire.
De plus, l'ouvrage n’est en aucune façon un livre anti-Ghannouchi; il se veut juste objectif en parlant d’islam politique, démontrant qu’il y a place à un autre islam en Tunisie qui soit humaniste et libertaire. C’est l’islam policé et non policier, un islam postmoderne que l’auteur qualifie d’i-slam, soit un islam de paix et de concorde, puisant dans le soufisme auquel renvoie le titre, un clin d’oeil aux Conquêtes Mecquoises d’Ibn Arabi.
Il est à noter que même les médias supposés laïques, animés d'une foi qui serait progressiste, ont versé dans la cabale contre le livre, se révélant laïcistes, et donc meilleurs complices des intégristes en tant que salafistes profanes. Au prétexte que le livre ne voue pas aux gémonies le gourou islamiste, ils le rejettent, servant du coup la stratégie des intégristes; dont ils se révèlent ainsi les meilleurs serviteurs en ne parlant pas du livre, bien qu'il soit un véritable pavé dans la mare islamiste.
Boycott de la vérité
Au vrai, le livre irrite au plus haut point Rached Ghannouchi qui préfère, sinon suscite même les attaques haineuses afin de se fortifier, en tirer profit. Ce livre posé, à démarche scientifique, ruine ses prétentions à la modération, démontrant son intégrisme occulte.
Le danger pour Ghannouchi de ce livre est bien représenté par la démonstration que le leader islamiste ne fait que mentir sur l’islam, prétendant être démocrate et humaniste quand il n’est que dogmatique et intégriste. 
La démonstration est d’autant plus percutante qu’elle se base sur des exemples concrets de ce que l’on peut faire au nom même de l’islam dont l’égalité successorale, un impératif islamique contrairement à ce que l’on croit, la liberté de ne pas jeûner ou de boire l’alcool, en se gardant de ne pas s’enivrer, ou aussi de ne point porter de voile, ce dernier étant biblique et non islamique et aussi l’abolition de l’homophobie, l’islam n’ayant jamais été homophobe ou le droit au sexe, y compris hors mariage, l’islam ayant honoré la libido même au paradis.
Outre les preuves tant religieuses que juridiques et logiques, dans l’esprit de l’islam qui se veut méthodique et scientifique, le danger de ce livre pour Ghannouchi est que l’auteur se paye le luxe de le citer abondamment pour démontrer un cynisme et un manichéisme qui ne trompent pas.
Contrer un péril rampant
Par le menu, le livre décortique les travers de la stratégie de M. Ghannouchi qui a été utilisée avec succès pour arriver au pouvoir dans les soutes de l’impérialisme yankee et dont il cherche à profiter dans sa marche forcée sur Carthage.
Il s’agit du noyautage de toutes les institutions qui comptent dans le pays en usant d’un langage de fausseté que démystifie le livre qui se termine d’ailleurs par une lettre adressée au gourou islamiste qui a la force, tout en dénonçant ses travers, de se présenter en conseil et non en satire, lui conseillant de faire de sa présence au pouvoir ou proche de lui une chance pour l'islam tunisien, une foi de paix, humaniste et pluraliste conforme à ce qu’il prétend faire, mais juste en parole.
C’est l’islam postmoderne ou i-slam, la lecture sereine et nullement manichéenne de l'islam de l'auteur qui la pense possible en Tunisie pour peu qu’on y cesse de faire la politique à l’antique, celle du lion et du renard, et qu’on use de l’islam éthiquement, en faisant donc ce qu’il nomme « poléthique ».  
En somme, un livre utile pour non seulement contrer l’intégrisme d’Ennahdha et dénoncer le faussaire Ghannouchi et ses complices objectifs, mais aussi pour rendre ses lettres de noblesse aussi bien à la politique qu’au vrai islam qui est une foi des droits et des libertés, un islam tunisien sui generis. L'histoire lui donnera raison et bien tort aux médias qui n'osent en parler.
Ci-après la table du livre et les médias, nationaux comme étrangers, ayant honoré leur métier en parlant de cette nouveauté éditoriale.


Table du livre

Présentation :
Fausse compréhension de notre religion

Préface : 
Rhétorique politique et imaginaire du musulman politique

Introduction aux Pensées :
Ramadan, que nous apportez-vous ?

Chapitre Premier :
Pensées en matière d’identité

Section 1 : Notre nouvel Anté-islam
Section 2 : Confusion axiologique des musulmans
Section 3 : Circoncision, fête du sacrifice et notre identité confuse
Section 4 : Soufisme, islam populaire tunisien
Section 5 : L’islam en ordre amoureux universel
       
Chapitre second :
Pensées en matière d’éthique

Section 1 : La morale sociale et les rasions tues de sa laideur
Section 2 : Revitalisation de la morale islamique en Tunisie
Section 3 : La piété aujourd’hui est le courage de la juste vérité
Section 4 : Le baiser est licite en islam
Section 5 : Le voile et autre niqab ne sont pas islamiques
          
Chapitre troisième :
Pensées en matière politique et des libertés

Section 1 : Fausseté de l’appel au califat
Section 2 : Souveraineté de la Tunisie et diktat occidental
Section 3 : Le meilleur de l’islam politique est d’appeler à ne pas jeûner pour la salut du pays
Section 4 : Droit de l’élève de ne pas jeûner et devoir du jurisconsulte de rappeler la liberté du fidèle
           
Chapitre quatrième :
Pensées en matière de socialité

Section 1 : Mieux servir les personnes âgées et les malades d’Alzheimer
Section 2 : Le sexe en Tunisie et en islam
Section 3 : Système D, cette sagesse populaire
Section 4 : Le pèlerinage, grand et petit, relève-t-il encore de la piété?
Section 5 : Est-il juste de pénaliser la « zatla » alors que le tabac est bien plus nocif?
Section 6 : Ramadan, festival populaire rituel de l’islam
            
Chapitre cinquième :
Pensées en matière théologique

Section 1 : La justice, visée catégorique de l’islam, est l’égalité successorale
Section 2 : L’islam n’interdit pas l’alcool, mais l’ivresse
Section 3 : Le seul jihad d’aujourd’hui est le Grand, le Petit est terrorisme
Section 4 : Il n’est nulle interdiction de l’apostasie en islam
Section 5 : L’interdiction de l’homosexualité en islam est issue du judéo-christianisme
Section 6 : L’islam ne prohibe pas l’abolition de la peine de mort
Section 7 : Revitalisation des arts de la foi islamique
         
Conclusion des Pensées :
Aïd, que nous apportez-vous ?

Postface :
Parerga et Paralipomena
           
Paralipomena 1 : 
Truchement des sentiments
           
Culture des sentiments
Temps de l’amour
            
Paralipomena 2 :
Sagesse postmoderne

Exil de l’islam moderne
Exil Occidentaloriontocentriste de l’islam tunisien 
          
Paralipomena 3 : 
Imaginaire du musulman postmoderne
            
Modèles de l’islam rétromoderne
Visions du vécu tunisien ou I-slam soufi
          
Paralipomena 4 :
Basiques modèles de la postmodernité
         
Impérialisme virtuel postmoderne
Vagabondage et vaillance postmodernes
         
Paralipomena 5 : 
De l’islam postmoderne
            
Pour le retour d’Ibn Arabi et l’Orient occidental maghrébin
Épître ultime à Rached Ghannouchi ou témoignage de la postmodernité de la Résurrection tunisienne 
          
Bibliographie
            

Médias

Kapitalis :
La Gazette du sud :
 مجلة العرب :
 الكاتب فرحات عثمان يرى أن الإسلاميين في تونس يقومون بتزييف المفاهيم والكلمات لتكون في خدمة أغراضهم وأهدافهم. 
أنباء تونس:
شمس الجنوب: