2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

mercredi 11 novembre 2015

Postmoderne axiologie 5

Abolir l'homophobie, c'est respecter l'islam, les valeurs et les traditions marocaines !




Dans une déclaration à CNN en arabe*, le ministre du Tourisme a récemment affirmé ne pas s'opposer à la dépénalisation des relations hors mariage et de l'homosexualité, heurtant ainsi de front la position officielle de son gouvernement, manifestée par le ministre de la Justice qui tient dogmatiquement à une telle criminalisation.

Cette attitude sensée de la part du ministre Haddad a été saluée par tous les humanistes et les démocrates, car il a été amplement démontré que l'islam n'était pas homophobe.**

Or, il est fort regrettable que le ministre soit revenu sur ses propos en précisant dans un communiqué subséquent que son parti n'a pas pris de position sur cette question ne figurant pas à l'ordre du jour.

Toutefois, il rappelle que "l'un des principes fondateurs du parti du Mouvement Populaire est la liberté dans le respect des traditions et des valeurs" de la société et que "la décriminalisation de cette question reste subordonnée au respect des valeurs et dans le respect de la nouvelle Constitution de la société". 

Et M. Haddad de conclure son communiqué en précisant que "le débat autour de cette question intervient autour du projet de Code pénal et … la nécessité de trouver un consensus entre les principes de la liberté, tels qu'universellement inscrits dans les conventions internationales, et les spécificités de la vie privée et de la société marocaine, de ses traditions et les dispositions de la Constitution". 

Ce communiqué est une illustration manifeste d'une gêne occasionnée par les propos du ministre l'amenant à user de langue de bois mélangeant principes contradictoires et fausses vérités.

C'est le cas notamment en supposant que le respect  des traditions et valeurs de la société serait mis en cause par la dépénalisation de l'homosexualité, puisque c'est la criminalisation qui viole les traditions de tolérance du Royaume et les valeurs islamiques dont la correcte lecture impose plutôt la décriminalisation.

En effet, ces mêmes valeurs exigent plutôt le respect de la vie privée et les spécificités de la société marocaine qui ne sont pas dans l'hypocrisie, mais plutôt la reconnaissance de la sacralité de la vie privée et des libertés s'attachant à l'intimité comme l'homosexualité et les rapports sexuels  entre adultes consentants 
 
C'est bien pour ces raisons que s'impose l'abolition sans plus tarder de l'article  489 du Code pénal, car son maintien est non seulement une flagrante injustice faite à d'innocentes victimes, mais aussi et surtout une violation caractérisée des préceptes de l'islam correctement interprétés.

Une telle offense à la religion et aux valeurs et traditions du Maroc supposent, contrairement à ce que suggère le ministre, de ne pas attendre un consensus dans le cadre du débat autour du projet de nouveau code pénal, l'islam interdisant l'injustice et exigeant sa levée immédiate.

En effet, l'injustice induite par  l'article 489 est quotidienne, car il cumule les  défauts, étant contraire à l'islam, à la Constitution et aux Conventions internationales tout en violant les traditions de la société marocaine et ses habitudes ancestrales de tolérance et de respect de l'intimité.
 
Il est, par conséquent, de la plus haute importance que le parti du ministre du Tourisme fasse acte de logique et prenne l'initiative de proposer rapidement un projet de texte de loi abrogeant cet article anticonstitutionnel et anti-islamique.

Au nom de l'islam et pour hâter la cessation de l'injustice faite aux innocentes victimes et la violation des valeurs ancestrales des Marocains, voici un texte que  le parti du Mouvement Populaire serait bien inspiré de reprendre à son compte ou de s'en inspirer.

Projet de loi pour l'abolition de l'homophobie 

Attendu que l’homophobie est contraire aux droits de l'Homme et au vivre-ensemble paisible à la base de la démocratie,

Attendu que l’orientation sexuelle relève de la vie privée que respectent et l’État de droit marocain et l’islam,

Attendu que l’article 489 du Code pénal viole la religion musulmane qui n’est pas homophobe étant respectueuse de la vie privée de ses fidèles qu’elle protège ;

La Chambre des députés décide :

La vie privée étant respectée et protégée au Royaume du Maroc, l’article 489 est aboli.

*

 **      



Publié écourté sur