2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

dimanche 27 avril 2014

Cult(e)ure de l'i-slam 2

Culture, intellectuels et changement social *
*Avec, à télécharger, le PDF du Nouvel esprit islamique





Recherches sur les Lumières, la Modernité et la Diversité Culturelle (LMDC), laboratoire de l'Institut Supérieur des Sciences Humaines de Tunis a organisé samedi 26 avril une journée d'études sous l'intitulé : Culture et intellectuels dans les contextes de changement social.
Il s'agissait d'une occasion privilégiée de prendre le pouls de la recherche en Tunisie en matière d'approches sociologiques les plus novatrices.
Des thématiques aussi variées que l'investissement dans les industries culturelles, la sociologie de l'écrivain tunisien ou la télévision tunisienne dans le contexte révolutionnaire ont été abordées et discutées.
À cette occasion, j'ai exposé en détail pour la première fois en Tunisie ma recherche en cours sur une approche renouvelée de l'islam.
Work in progress mené entre la France et la Tunisie, il s'agit d'une ambitieuse entreprise transdisciplinaire en vue de faire passer l'appréhension du fait religieux islamique du simple culte localisé et caricatural que l'islam est devenu en ce système culturel universaliste qu'il a été à ses origines, et ce dans le cadre de la théorisation d'un nouvel esprit islamique.
Se situant dans la lignée des travaux de référence de Gaston Bachelard avec son Nouvel esprit scientifique et de Gilbert Durand avec son Nouvel esprit anthropologique, le Nouvel esprit islamique est une gageure postmoderne, selon la pensée de Michel Maffesoli, en vue d'une kehre heidegerienne, soit un tournant historial d'un islam enfin restitué à sa propre essence, en congruence tout à la fois avec son esprit intrinsèque, son propre imaginaire, et celui de notre temps, le zeitgeist postmoderne.

Qu'on en juge : la tradition musulmane actuelle est à revoir, car elle est fortement marquée par la tradition judéo-chrétienne. Deux exemples sont à ce titre éloquents : la conception du péché en islam et la nature pragmatique de notre foi.
La recherche, prolongeant par certains aspects l'œuvre du philosophe Youssef Seddik, débusque l'influence grecque dans la notion du péché en islam. Celui-ci est conforme à l'esprit grec, rompant totalement avec la conception retenue par les deux Testaments de la Bible.
En effet, il y a d'un côté le péché, sur lequel on peut agir, qu'on peut éviter et pour lequel on est puni. Mais il y a aussi la «pollution» qui est structurelle, avec laquelle on ne peut que composer, car elle est inévitable dans la nature humaine, tout comme un virus.
Le péché en islam est unique et il porte sur l'association d'autres divinités à Dieu, seul péché impardonnable. Tout le reste, tout ce qu'on qualifie habituellement de péché n'est que de la pollution, relevant de la part d'ombre de l'humain, pouvant donc être pardonné par Dieu. Les diverses techniques prévues pour réparer toute faute, se faire pardonner, à commencer par الكفارة , sont éloquentes à ce titre.
La seconde révolution mentale qu'emporte cette recherche concerne la nature de notre religion qui ne serait pas, contrairement à ce qu'on affirme et croit à tort, une religion dogmatique à la manière des religions judaïque et chrétienne, car l'islam est d'abord pragmatique. Cela est capital en ce  qu'il permet de réaliser, par exemple, que l'anathémisation التكفير n'est nullement une pratique de l'islam comme on le pense, y compris parmi les spécialistes de l'islam.
En exclusivité, j'offre ci-après la possibilité de télécharger le document scientifique de présentation du Nouvel esprit islamique, une recherche en cours  qui a l'ambition de bouleverser l'islam de fond en comble. Elle sonnera la fin de l'islam judéo-chrétien ainsi que je l'annonce en parlant du déclin de l'islam classique dans sa déclinaison liberticide et sectaire, laissant la place à un i-slam œcuménique, rationaliste et universaliste, la religion postmoderne par excellence.