2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

mercredi 1 avril 2015

Polésie, politique poétique 6

Vous êtes démocrate, Monsieur Ghannouchi? Soutenez alors l'abolition de l'homophobie!




Le Monde a publié le 26 mars 2015 une tribune de M. RachedGhannouchi, dirigeant du parti Ennahda, intitulée : Musulmans modérés et laïcs unis contre le terrorisme en Tunisie !

Vantant ce qu'il qualifie de nécessaire exception tunisienne, il la définit comme l'entente des islamistes et laïques modérés et pointe l'un ses fondements, le fait qu'elle soit protectrice des libertés individuelles, garantissant l’égalité des hommes et des femmes.

Il brosse un tableau quasi idyllique d'une Tunisie sortie d'une dizaine d’années de répression, si ce n'est cette guerre contre le terrorisme à laquelle elle est confrontée.

Estimant à juste titre que la solution sécuritaire ne suffit pas — le terrorisme étant une nébuleuse criminelle — il dénonce l’injustice sociale et économique faisant son lit sur la misère culturelle et éducative.

Pointant la marginalisation de la jeunesse, il affirme son engament à  combattre l’endoctrinement de la jeunesse tunisienne en leur inculquant les fondements véritables de l'islam tout entier pénétré de l’idée de paix et de tolérance. Ainsi entend-il sortir du désert intellectuel la génération sacrifiée de la dictature.

Tout cela est bien beau s'il ne relève de la pure langue de bois de la part du chef du parti Ennahda; témoin en est ce qu'il propose : juste un appel à la tenue d’une conférence nationale. On sait bien à quoi servent les conférences et commissions !

De plus, s'il claironne que l’union nationale ne doit pas rester un vœu pieux, il ne voit qu'un serment en remplacement. C'est bien la preuve que M. Ghannouchi continue à faire la politique à l'antique, rusant, simulant et dissimulant.

Il faut dire qu'il joue sur du velours, disposant du soutien indéfectible d'un Occident plus soucieux de ce simulacre d'islam que de l'islam humaniste qui risque de contrecarrer ses intérêts immédiats.

Aussi, dans le prolongement d'autres exhortations déjà adressées, ici par exemple, au chef islamiste, mais restées sans suite, je lui demande de concrétiser sa conviction en un islam démocratique, tolérant et humaniste en soutenant mon appel à l'abolition des lois scélérates de l'ancien régime, à commencer par la loi homophobe représentée par l'article 230 du Code pénal, un article violant et l’islam et les valeurs humanistes.

Si M. Ghannouchi est sincère, qu'il ose non seulement dire qu'il appuierait un projet ou proposition de loi abolissant cet article honteux pour le vivre-ensemble, mais que son parti prenne l'initiative de proposer un texte en s'inspirant de mes thèses prouvant que l'islam est loin d'être homophobe. Or, accepter l’homosensuel (mon terme pour homosexuel), c’est accepter le différent absolu, et dont agir pour le vivre-ensemble paisible, manifestation éminente de mœurs démocratiques.

Ce faisant, tout en palliant l'inertie du gouvernement, il manifesterait concrètement, sans ruse ni mensonges, qu’il adhère aux valeurs des droits de l'Homme. Car la politique politicienne que les élites pratiquent ne trompe plus le peuple épris d'une politique qui soit enfin éthique, une poléthique !

Le peuple attend enfin une parole de vérité de M. Ghannouchi!  


Publié sur Al Huffington Post