2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

mercredi 21 janvier 2015

Du fair-play au fair-pray 1

Malek Jaziri continue !





Bien que mené au premier set (1-6) par le Français Édouard Roger-Vasselin (119e mondial), Malek Jaziri a égalisé puis confirmé son meilleur classement (75e) en remportant le second set (6-3) puis le troisième (6-4). Certes, il a perdu le quatrième set au même score que le premier, mais a fini par s'imposer au set décisif par le score de 6-3.

Dans ce match, Jaziri qui a gagné au total moins de points que son adversaire a surtout commis moins de fautes directes que lui, remportant surtout le match en ravissant le service de son adversaire pour la cinquième fois et en ne le cédant que quatre fois.

Jaziri continue ainsi son aventure australe où il est désormais le seul représentant de la Tunisie après l'échec de Ons Jabeur devant une moins bien classé qu'elle certes, mais une ancienne numéro 1 mondiale, Zvonareva et après avoir livré une belle bataille qui augure d'une saison à la hauteur de son talent.

Malek Jaziri doit rencontrer au troisième tour, le jeune Australein Kyrgios, 53e mondial. Un sacré challenge pour lui pour confirmer ce qui est d'ores et déjà pour lui une première.

La Tunisie continue donc d'avancer sur le plan sportif à force d'y croire, tirant des leçons des échecs passés comme présents. Pourvu que nos politiques en prennent de la graine et nous livrent une sorte de fair-play politique qui serait du    « fair-pray », une foi profane d'un vivre-ensemble démocratique postmoderne qui ne serait rien d'autre qu'un   « être-ensemble ».

Publié sur Leaders