2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

mardi 22 mars 2016

Espace Méditerranéen de Démocratie 1

Bruxelles en deuil, c'est l'Europe qui est interpellée !


L'ignominieux attentat ayant visé Bruxelles est une sorte de 11 septembre européen; il a visé l'Europe en ce qu'elle a de plus symbolique, sa capitale, coeur battant de sa politique.
Un tragique signal
C'est de la part des lâches terroristes un signal tragique de la faillite de la politique européenne en direction des ressortissants des pays du Sud. Quoi qu'en fasse, qu'on ferme les frontières ou qu'on marchande honteusement l'accueil des réfugiés de pays qu'on a tout fait pour dévaster, on ne combat pas efficacement le terrorisme; bien pis, on l'alimente!
Car la nébuleuse haineuse grossit de jour en jour ses rangs de jeunes qui acceptent de s'immoler en kamikazes, préférant une telle issue à une non-vie, celle que l'ordre injuste international leur impose. Car il les fait se sentir — à tort ou à raison — discriminés, directement ou indirectement, et finir par accepter de mourir plutôt que de vivre dans l'indignité de ce qu'ils perçoivent être une arrogance occidentale.
En Europe, cela se traduit par une politique migratoire obsolète et un système coûteux de sécurisation des frontières, le fameux Frontex, qui ne sécurise rien, aggravant les périls, alimentant même ce qu'on a qualifié à juste titre d'holocauste moderne.
N'est-il pas temps pour les justes en Europe, ceux qui ne versent pas de l'huile sur le feu, d'arrêter d'alimenter le terrorisme par un non moins terrorisme mental représenté par la fermeture des frontières et un capitalisme sauvage dévastant le monde, le transformant en marché où tout se vend, tout s'achète ?
On le voit bien avec la Tunisie en pleine guerre avec l'hydre terroriste alors que l'Europe chipote pour l'aider, se retenant d'effacer la dette scélérate de l'ancien régime, étant juste soucieuse de libre échange commercial et nullement de dignité humaine, les humains demeurant moins bien traités que les marchandises qu'on tient à faire circuler librement.
Un nouvel ordre est requis
Le nouveau drame qui endeuille une autre capitale européenne, la capitale de l'Europe, venant après ceux qui ont frappé et frappent notre pays doit réveiller les Européens de leur somnolence axiologique actuelle et leur faire comprendre enfin que le terrorisme ne sera jamais vaincu si l'on n'agit pas sur ses causes prenant racine dans l'actuel ordre mondial injuste et obsolète.
Plus que jamais, une solidarité véritable doit marquer les rapports internationaux. En Méditerranée, elle se nomme Espace Méditerranéen de Démocratie qui suppose  l'ouverture des frontières sous visa démocratique de circulation, un outil fiable, respectueux des réquisits sécuritaires, et de nature à détourner certains jeunes égarés des chemins de traverse.
Cela pourrait et devrait être expérimenté au plus tôt avec la Tunisie dont la communauté reste réduite et mûre tout en étant la plus pourvue dans les rangs jihadistes dont il nous faut comprendre la motivation criminelle, à la base une sorte de dépit amoureux articulé à une conviction de rejet et un traitement indigne et injuste subi de la part d'un Occident perçu comme arrogant.
L'espace en question doit être aussi le point de départ d'une donne nouvelle en Méditerranée par le lancement, en faveur de la Tunisie édifiant sa démocratie,  d'un véritable plan Marshall afin de l'aider à y réussir en éradiquant le terrorisme qui, sinon, est appelé à prospérer en Tunisie et dans toute la Méditerranée, étant déjà diffracté, mentalement, dans nombre de têtes supposées bien faites.
Que ce nouveau drame soit salutaire donc, autorisant enfin une prise de conscience générale : le terrorisme est un mal qui ronge les tenants d'une Modernité déboussolée, car s'accrochant à un ordre fini, sans oser satisfaire à la faim du nouveau monde en gestation qui appelle à davantage de solidarité, un univers d'humanité, une mondianité.
Publié sur Kapitalis
sous le titre :
Bruxelles meurtrie, et c’est l’Europe qui est visée au coeur