2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

vendredi 10 mars 2017

Radicalité anthroposoufique 9

Jugement de Siliana : il faut sauver notre jeunesse !



Le jugement de Siliana n'honore que l'ancien régime dont il applique une loi résumant ses turpitudes.
  
Malgré la forte pression de la société civile, malgré la position claire du Président de la République, et malgré l'appel des plus compétents des experts pour dépénaliser le cannabis, nos juges n'en démordent pas : ils condamnent à la prison d'au moins un an de jeunes innocents, juste coupables de fumer un joint ! Il urge de sauver notre jeunesse !
C'est la peine infligée aux deux jeunes lycéens de Siliana qui devaient passer leur baccalauréat cette année. Et voici une destinée brisée par une loi scélérate, summum des turpitudes de l'ancien régime. Nos juges sont-ils nostalgiques de la dictature ? Il faut d'urgence sauver notre jeunesse !
Hélas ! ce ne sont pas nos seuls juges qui font ainsi preuve de zèle anti-jeunesse; le barreau s'est déclaré aussi contre la dépénalisation. Nos avocats penseraient-ils donc bien plus à la perte de gains en affaires que cela entraînerait qu'à leur mission de servir les causes humanistes ? Je ne peux le croire ! Car l'avocat n'est au service que de la veuve et de l'orphelin? Aussi nos avocats doivent tous penser aux mères de ces deux jeunes, et des autres, dont on brise l'avenir pour ce qui ne serait, au pire, qu'une erreur de jeunesse. Il faut sauver l'avenir de nos jeunes, qui est celui de tout le pays !
Ni le président de la République ni le ministre de la Justice ne se sont encore manifestés après ce jugement honteux, parfaitement illégitime même s'il a l'apparence de la légalité. Qu'attend donc le chef suprême du parquet pour ordonner à ce dernier de faire appel et de réclamer au plus vite la libération des jeunes afin de leur permettre de se consacrer à leurs études ? Il faut sauver nos deux jeunes et préserver leur avenir au lieu de les pousser à se révolter contre une société devenue injuste et se retrouver éventuellement demain parmi les négateurs de l'ordre public et des terroristes. Serait-ce donc ce que cherchent d'aucuns ?
Et qu'attend le président de la République pour que son credo d'éviter la prison à de tels jeunes soit pris en considération? Qu'attend aussi le chef du gouvernement dont la jeunesse doit permettre de mieux comprendre le drame de nos deux jeunes sacrifiés aux querelles idéologiques ?
M. Youssef Chahed, connu pour sa promptitude à réagir à bon escient, ne l'a pas encore fait dans l'affaire de Siliana; qu'attend-il donc ?  Qu'il se prononce pour une libération immédiate des deux jeunes innocents ! Qu'il dise haut et fort que la loi sur le cannabis est une survivance du régime déchu et qu'elle ne peut ni doit plus être la base de jugements iniques, comme celui de Siliana !

Il y va bien plus que de l'honneur de son gouvernement, de l'avenir de deux jeunes et, au-delà d'eux, de toute notre jeunesse ! Or, l'honneur de la Tunisie est dans la dignité de sa jeunesse. Qu'on lui rende donc son honneur en lui rendant justice à travers les deux jeunes de Siliana ! Qu'on les innocente incontinent et qu'on les remette de suite en liberté !

Publié sur Kapitalis