2017 : année d’abolition de l’homophobie en islam ! Que les militants maghrébins proposent ce projet de loi : en Tunisie (en arabe, en français) et/ou au Maroc (en arabe, en français) !

Mon manifeste d'amour au peuple 2/3
 




Mon manifeste d'amour au peuple 3/3


ISLAM POSTMODERNE








Accès direct à l'ensemble des articles منفذ مباشر إلى مجموع المقالات
(Voir ci-bas انظر بالأسفل)

vendredi 9 janvier 2015

Anthroposoufie, spirite anthroposophie 6

Quand la loi de Satan se fait passer pour Loi d'Allah !

  
  

Après l'épouvantable drame de Charlie Hebdo, voici un autre indice que Satan se lâche au nom de Dieu : le martyre d'autres journalistes, Sofiène Chourabi et  Nadhir Ktari. Hier à Paris, aujourd'hui  quelque part en Libye, l'horreur est bien plus près qu'on ne le croit; elle est dans nos têtes, dans notre inconscient.   

Loi de Dieu ou de Satan ?

Si déjà on ne peut plus ni fermer les yeux ni se taire sur ce qui se passe autour de nous, sous nos yeux, comment le faire quand cela concerne aussi nos foyers et encore plus intimement, nos consciences ? Il y va bien plus que de notre foi, notre honneur seulement, mais de notre vie et celle de notre prochain, toutes deux intimement, notre salut ici et dans l'au-delà !

Satan ose aujourd'hui se représenter à nous en ange de Dieu alors qu’il n’a plus cette qualité depuis sa déchéance ! Il se fait même Allah Tout Puissant, prétendant parler en son nom, appliquer sa Loi.

C'est ce que fait Daech, et c'est ce que font les égarés embrigadés par cet État fantoche qui en use en munitions humaines au service d'une haine inextinguible de la moindre altérité.

Qu'on ne s'y trompe pas ! C'est ce qui est différent de nous qui est visé, car il ne nous ressemble pas et qu’on ne l’accepte pas tel qu’il est, tel que Dieu l’a fait. Peu importe que ce soit pour son apparence ou sa personnalité, ses propos, son comportement ou ses mœurs ! C'est sa différence même qui dérange et on s'emploie à éliminer son originalité par rapport à une vision figée des choses, un ordre sclérosé, obscurantiste.

C'est une oeuvre satanique qui est d'autant plus périlleuse qu'elle avance masquée, profitant de l'alliance de tous les dogmatismes, sacrés comme profanes, de toutes les turpitudes humaines, laïques comme religieuses.

Cette prétendue Loi d'Allah n’est que celle de Stan, ennemi du genre humain ! Elle est haineuse de ce qui est spirituel et divin en l’homme, son amour pour son prochain qui est la vraie religion le rendant capable de Dieu.

C’est une plante vénéneuse qui pousse à l'intérieur même de nos maisons, y compris de certaines maisons de Dieu ; et on l’entretient dans ces pots de nos habitudes surannées qui nous font nous accommoder de coutumes et de lois liberticides produisant à la longue  le comportement coupable du rejet de l'autre différent, de toute altérité quelle qu’elle soit.

Ces lois, formelles ou coutumières, sont  comme le ténia, ver solitaire que nous avons dans notre corps et qui finit par parasiter l'intestin s'il vient à y pulluler entraînant douleurs abdominales, troubles de l’appétit et du transit intestinal ou encore des nausées comme celles que nous avons avec la recrudescences des actes terroristes.

Ce sont nos lois qui, les conditionnant dans un environnement castrateur,  sont à l’origine chez les jeunes exécutants des basses œuvres terroristes cette anorexie aux valeurs humanistes et la boulimie sadique que nous constatons chez eux.

Or, certaines têtes supposées bien faites dans nos sociétés débordent d’un ténia idéologique, à la fois politique et religieux ; ce qui les amène consciemment ou inconsciemment à faire de la loi de Satan Loi d'Allah.

Témoin d’une telle confusion le dernier communiqué de faire notre ministère des Affaires religieuses qui, dénonçant à juste titre le massacre de Charlie Hebdo, relativise la sincérité de sa condamnation par sa grosse bévue d'un rappel inopportun à l'éthique journalistique, justifiant indirectement le satanique acte qu'il était censé clouer au pilori.

 Du coup, c'est la Loi de Dieu qui est ainsi bafouée, l'alignant sur la loi de Satan; car la première est d'abord une éthique qui s'accommode de l'impertinence, signe de santé et d'esprit de contradiction que l'islam honore au plus haut point, alors que la seconde impose le conformisme et le dogmatisme. 

Renouer avec la loi de l’altérité

On l'a vu déjà, dans notre propre pays avec la malheureuse, mais instructive expérience de la troïka, quand on a mélangé les genres, caricaturant notre foi tolérante, en faisant une dictature morale guère différente de la dictature physique honnie par le peuple qui a fini par l’abattre.

Or, les lois scélérates par lesquelles se maintenait cette dictature en imposant sa poigne de fer sur la société et les esprits sont encore en vigueur, et ce sont elles qui nourrissent indirectement les sataniques dérives auxquelles nous assistons !

Car ces dérives découlent de la confusion des valeurs qui est à son comble chez nous, produite par un ordre juridique immoral et néfaste, négateur de la moindre paix qui doit bien commencer par régner dans les têtes pour se retrouver en société.

Ce sont nos lois liberticides qui vicient nos moeurs et non les moeurs de certains qui vicient nos sociétés ! Ce ne sont pas les homosexuels, les apostats ou les adultères qui menacent la moralité et l'ordre publics; ce sont les lois de la dictature qui les punissent, car elles interfèrent dans la vie privée des gens alors qu’elle est protégée en islam même où les actes personnels sans incidence sur la tranquillité publique relèvent du seul et exclusif regard de Dieu.

Il est temps donc de revenir en Tunisie à la Loi de Dieu qui est celle de l’altérité ! Ce que commande la Loi de Dieu c'est bien de respecter les libertés individuelles, honorant ainsi l'humain afin que l'hommage qu'il doit rendre à son créateur dans sa totale soumission à lui se révèle libre, et donc parfaite et exclusive ainsi que la veut et la vaut Dieu. 

Bien évidemment, cela ne sied pas à Satan dont la loi est tout le contraire, commandant une soumission à la loi des hommes, aussi imparfaite qu'eux, cultivant la haine de l'autre, s'immisçant dans la vie privée des gens, mettant un agent de police derrière chaque citoyen, surveillant chaque parole, espionnant les intimités. C'est tout simplement tout ce que la Loi divine interdit et que nos lois héritées de la dictature autorisent et perpétuent !

Aussi, si l'on veut mettre un terme à l'expansion de la haine chez nous et dans le monde, on doit faite avoir le courage de faire montre de lucidité et de raison en osant commencer par abolir nos lois qui entretiennent la confusion des valeurs. Nous conformant ainsi juridiquement aux acquis de la civilisation humaine et des normes internationales des droits de l'Homme, on sera alors en conformité avec le sublime esprit de notre foi qui est d'abord humaniste et tolérante à un point qu'on n'ose plus imaginer.

Et on sera certainement bien plus fort pour exiger que les rapports internationaux soient plus équilibrés entre le Nord par trop arrogant et le Sud toujours humilié du fait de la complicité de ses élites avec le dogmatisme des élites délitées d'un Occident en crise, sinon en déclin.

Il n’est que temps pour nous de choisir entre respecter la Loi de Dieu ou celle de Satan en sortant ou en perpétuant notre actuelle confusion des valeurs qui n'est qu'une crise de nos consciences.        

Publié sur Leaders